Utiliser Google Webmaster Tools et le Sitemap pour surveiller le référencement de son site

_Portals_0_GoogleWebMasterLogo.jpg Souvent au lancement d’un nouveau site, beaucoup se demandent comment surveiller le bon référencement du site, si Google peut accéder à toutes les pages, les indexe bien, etc. Afin de surveiller donc le référencement de vos sites, Google a mis en place Google Webmaster Tools (GWT) pour aider les éditeurs de sites Internet (et donc les blogueurs aussi) à maîtriser leur référencement et pouvoir analyser les différents liens entrants ou sortants. Je vous propose de voir aujourd’hui comment se servir de cet outil pas à pas et de vous présenter dans le détail les infos que l’on peut en tirer sur le référencement de son site.

Comment créer son compte ?

Pour commencer, il faut se rendre sur la page de connexion de GWT pour se connecter via un compte Google (si vous n’en avez pas encore, vous pouvez facilement vous en créer un ici). Une fois connecté, vous arrivez sur le tableau de bord de GWT. Sur cette page vous trouverez la liste future de tous vos sites Internet. Si c’est la première fois que vous vous y connectez, il faut commencer par ajouter un site en entrant l’url de son site puis en cliquant sur « Ajouter un site ».
Vous arrivez alors sur une deuxième page qui sera la même pour tous vos sites : la « Vue d’ensemble ». Avant de voir ensemble les différents menus de cet outil, il vous faut valider votre site c’est-à-dire prouver à Google qu’il s’agit bien d’un site dont vous êtes l’auteur, le propriétaire ou le webmaster. Cette étape est très importante car sans vérification, vous n’aurez pas accès aux informations concernant le référencement de votre site. Pour cela, cliquez sur « Valider votre site ».
Pour valider un site, Google vous propose deux méthodes :

  • En ajoutant une balise Meta : si vous choisissez cette solution, Google vous invite à ajouter dans le code de votre site (dans les balises < head >) une ligne de code avec un texte bien précis. SI vous savez comment modifier le code Html de votre site, ajoutez cette ligne dans le bon fichier, mettez le fichier en ligne et cliquez sur « Vérifier ».
  • En transférant un fichier HTML vide sur le serveur de votre site Internet. Là encore, il suffit de suivre les indications de Google : créez un fichier vide, renommez-le avec le nom donné, transférez le fichier sur votre serveur, vérifiez que vous y avez bien accès comme vous le propose Google puis cliquez sur « Vérifier ».

Suite à cette vérification, Google vous indique que le site est maintenant validé. Vous avez alors accès aux informations le concernant.

Ajouter le sitemap de votre site

Historiquement, ce service de Google ne servait qu’à une seule chose : indiquer à Google le sitemap de votre site Internet. Depuis, le site a évolue pour devenir GWT et vous donner tout un ensemble d’information en plus de l’indication du sitemap.

  • Qu’est-ce qu’un sitemap ? Un sitemap est un fichier XML c’est-à-dire un fichier très simple et avec une structure stricte pour organisée les données de manière homogène. Pour votre site Internet ou votre blog, le sitemap est littéralement la carte de votre site, c’est-à-dire que ce fichier va comporter l’ensemble des pages existantes sur votre site. Dans le cas d’un blog, on trouvera donc la liste des URL des articles, la liste des URL des catégories, des archives, etc. Pour voir un exemple concret et formaté, je vous invite à jeter un œil à celui de Monetiweb. Ce fichier est très implorant pour le référencement car vous pouvez ainsi indiquer à Google et aux autres moteurs de recherche l’ensemble des pages à référencer au lieu de leur laisser la peine d’essayer de toutes les trouver toute seule ?
  • Comment créer le sitemap de son site Internet ? La création d’un sitemap pour chaque site ne se fait pas toute seule. Vous pouvez donc créer vous-même le fichier en respectant scrupuleusement les conventions ou sinon faire en sorte que ce fichier soit généré automatiquement. Et c’est là qu’est l’idée car pour un blog par exemple, le fichier pourra être remis à jour automatiquement pour ajouter à chaque fois les URL des nouveaux articles sans que vous ayez à vous en soucier. Pour cela, vous pouvez utiliser un plugin pour votre blog. Il existe ainsi Google Sitemaps Generator pour WordPress, Gsitemap pour DotClear1, Sitemaps pour Dotclear2. Pour Blogger ou d’autres plateformes de blog auto-hébergée, le sitemap est en général automatique et vous n’avez donc à vous en occuper.
  • Ajouter le sitemap de votre site dans GWT : dernière étape de configuration de GWT, Google vous propose d’indiquer pour chacun de vos sites un ou plusieurs fichiers sitemap pour que celui-ci les associent à votre site dans ces algorithmes de référencements. C’est donc une étape très importante notamment au lancement d’un nouveau blog.

_webmasters_tools_docs_en_images_query_stats.gif

Comprendre Google Webmaster Tools

Une fois que votre site est ajouté à GWT et que Google a eu le temps d’indexer votre site, commence alors la vraie phase d’analyses des informations proposées. Pour y voir plus claires dans toutes ces informations, je vous propose de détailler toutes les catégories proposées en suivant le menu de gauche.

  • Vue d’ensemble : cette page vous donne un aperçu global de l’indexation de votre site web. Vous y apprenez par exemple la date à laquelle les robots de Google sont passés pour la dernière fois sur votre site. L’information « Etat de l’index » est à prendre avec précaution car depuis plusieurs semaines celle-ci m’indique qu’aucune page ne figure dans l’index de Google et cela quelque soit mon site Internet ! Plus intéressant ensuite, vous avez une liste possible des erreurs rencontrées par Google lors de l’exploration de votre site Internet. Si vous avez des erreurs signalées par un petit point d’exclamation jaune, le lien correspondant vous renvoie vers une page d’explication que je détaillerai un peu plus loin.
  • Diagnostic :

    • Vue d’ensemble : cette sous-rubrique n’est qu’un résumé des 3 rubriques suivantes
    • Exploration du Web : cette sous-rubrique est très importante car elle répertorie toutes les erreurs rencontrées par les robots de Google lors de l’analyse de votre site. Il faut donc prendre le temps de bien lire les erreurs et de voir comment les résoudre. Pour cela, GWT sépare les erreurs en fonction de leur type (erreurs http, introuvable, inaccessibles, etc). Pour chaque erreur listée, Google vous indique la raison exacte du problème et une explication pour résoudre le problème. Si certaines de ces erreurs vous semblent obscures, je vous invite à venir en discuter dans la rubrique dédiée de notre forum
    • Exploration du Web mobile : cette sous -rubrique ne concerne que les sites proposant une version pour les téléphones portables. Dans ce cas, elle vous indique si là encore Google a rencontré des erreurs.
    • Analyse du contenu : cette dernière sous-rubrique est aussi très importante car elle répertorie les problèmes rencontrés au niveau des balises de vos pages ou sur le contenu de vos pages. Par exemple des pages qui possèderaient toutes la même description ou des balises trop courtes, etc. Ici aussi, Google vous indique comment remédier au problème le cas échéant.

  • Statistiques :

    • Vue d’ensemble : cette sous-rubrique n’est qu’un résumé des 3 rubriques suivantes
    • Requêtes les plus fréquentes : cette sous-rubrique répertorie d’une part les 20 recherches pour lesquelles votre site est apparu le plus souvent dans les résultats de recherche (Requêtes les plus fréquentes),et d’autres parts la liste des recherches à partir desquelles les utilisateurs ont cliqué sur le lien vers votre site (Requêtes suivies de clics les plus fréquentes). Ces données vous donnent donc de très bonnes informations concernant le comportement des utilisateurs de Google par rapport à votre site. Vous pourrez ainsi comprendre depuis quels mots clés recherchés ils viennent le plus chez vous, etc. Ce qui est assez génial, c’est que Google vous propose des filtres de tri par date (il ya une semaine, 2semaines, au mois précédent, etc) mais aussi par pays et même par type de recherche (recherche classique ou de blog)
    • Ce que voit Googlebot : cette sous-rubrique qui semble assez complexe au premier abord, vous indique comment les robots de Google voient votre site. C’est-à-dire que vous avez la liste de tous les mots ou phrases que Google à trouver sur d’autres sites et comportant un lien vers votre site Internet. Vous pouvez ainsi voir tous les mots utilisés par les autres sites Internet qui parlent de vous.
    • Statistiques relatives à l’exploration : cette sous-rubrique n’est remplie que si votre site Internet possède déjà un peu d’ancienneté car elle indique une idée du Pagerank des pages de votre site. Je dois avouer que ces informations sont assez floues et ne m’apporte personnellement pas grand-chose sauf si on les compare à d’autres sites Internet que l’on possède.
    • Statistiques relatives à l’index : cette sous-rubrique n’est en fait qu’une simple liste des différentes indications que vous pouvez avoir sur un site Internet en tapant certains mots-clés dans Google. Par exemple, vous pouvez rechercher dans Google l’ensemble des pages indexées par Google en tapant site:monsite.com.
    • Statistiques relatives aux abonnés : cette sous-rubrique est une des plus récentes ajoutée à l’outil GWT. Elle vous indique, dans le cas où votre site propose un ou plusieurs flux RSS comme un blog, le nombre de personnes qui se sont abonnés à vos flux RSS via un outil Google comme Reader, iGoogle ou Orkut. Cette liste ne comporte pas les flux RSS générés par Feedburner (qui appartient à Google je vous le rappelle).

  • Liens :

    • Vue d’ensemble : cette sous-rubrique n’est qu’un résumé des 3 rubriques suivantes.
    • Pages avec des liens externes : cette sous-rubrique répertorie la liste des pages de votre site Internet vers lesquelles d’autres sites Internet ont créé des liens. Vous avez ainsi pour chaque page le nombre et la liste (au clic sur le nombre) des autres sites pointant vers cette page. Comme cette liste est triée, vous pouvez facilement savoir quelles sont les pages vers lesquelles le plus de personnes pointent et donc sont potentiellement les plus intéressantes. Cela représente un très bon complément à la commande link:monsite.com qui, elle, ne liste que les sites pointant vers la page d’accueil de votre site.
    • Pages avec des liens internes : cette sous-rubrique est le complément de la précédente et indique par page de votre site la liste des pages de votre site (et non d’autres sites) pointant vers cette page. Vous pouvez ainsi savoir que pour une page X, vous avez les pages X,W et Z de votre site qui pointe vers elle.
    • Liens de site : dans le cas où votre site est bien indexé et a déjà un peu d’ancienneté, Google présentera des « liens de site » dans sa liste de résultat. Vous en trouverez un exemple ici. Si tel est le cas, cette sous-rubrique vous permettra de supprimer certains des liens présents dans la liste de résultats et qui sont ajoutés par défaut par Google.

  • Plans Sitemap :

    • Vue d’ensemble : cette sous-rubrique vous liste les sitemap que vous avez déjà ajouté pour votre site et qui sont bien parcourus par Google.
    • Ajout d’un plan Sitemap : cette sous-rubrique vous permet d’ajouter un sitemap à votre site tout simplement.

  • Outils :

    • Vue d’ensemble : cette sous-rubrique n’est qu’un résumé des 8 rubriques suivantes.
    • Analyser le fichier robots.txt : cette sous-rubrique vous permet de vérifier que votre fichier robots.txt fonctionne correctement et est bien interprété par Google. Le fichier robots.txt permet , entre autres, d’indiquer aux moteurs de recherche quelques pages ou quels types de page à ne pas indexer. Je reviendrai sur l’importance de ce fichier dans un prochain article.
    • Générer robots.txt : cette sous-rubrique est un formulaire pour vous accompagner dans la création d’un fichier robots.txt correcte.
    • Gérer la vérification de site : cette sous-rubrique reprend les informations de vérification de votre site dans GWT comme je l’expliquais plus haut.
    • Définir la vitesse d’exploration : cette sous-rubrique vous indique à titre indicatif à quelle vitesse/fréquence Google indexe et parcourt votre site Internet. Vous pouvez diminuer cette vitesse mais je ne vois pas dans quel cas cela peut être intéressant ^_^
    • Définir la zone géographique ciblée : cette sous-rubrique est très intéressante car elle vous permet de définir le pays correspondant à votre site Internet. Il faut savoir que Google attribue en général automatiquement cette donnée à un site Internet en fonction de la situation géographique de votre hébergeur. Donc si vous hébergez votre site aux USA mais que vous souhaitez toucher un public français, cette option vous permettra de forcer Google à associer votre site au pays France. Ainsi quand quelqu’un cherchera quelque chose en spécifiant France dans Google vous apparaîtrez.
    • Définir le domaine favori : cette sous-rubrique vous permet de forcer Google à utilise soit une URL avec les « www » devant votre nom de domaine soit sans les « www » comme monetiweb.fr. Il ne faut pas oublier de configurer ce point pour aider une fois de plus Google.
    • Recherche d’images avancée : cette sous-rubrique vous permet d’autoriser Google à mieux indexer les images de votre site pour son moteur de recherche par images. N’hésitez pas à cocher donc la case !
    • URL à supprimer : encore une fois cette sous-rubrique représente une fonctionnalité pratique dans certains cas. En effet, elle vous permet de bloquer l’accès à une page spécifique Google indique pour cela toute la marche à suivre pour réussir une telle opération.
    • Gadgets : cette dernière sous-rubrique vous propose d’installer un gadget (=widget) Google sur votre page iGoogle pour suivre les données de GWT directement depuis iGoogle.

En conclusion

Google Webmaster Tools est donc un outil indispensable pour suivre le bon référencement de son site ou de son blog. Il ne permet pas vraiment de l’améliorer directement mais il permet d’identifier et de corriger tous les problèmes qui peuvent nuire à votre référencement. Par ailleurs, les outils de GWT peuvent se révéler très pratiques en fonction de certains besoins. Enfin, cet outil montre aussi à quel point il est important de bien gérer un fichier sitemap et de le déclarer à Google. Si vous avez des questions plus précises ou des ennuis techniques, je vous invite à poser vos questions sur le forum !

Découvrez aussi les sous-titres à télécharger

Télécharger les sous-titres français pour Vikings saison 4. La meilleur solution pour découvrir de nouveaux épisodes d'une série TV et les sous-titres associés.
27 Commentaires (ajouter le vôtre)
  1. Oui à mon avis le Sitemap est une chose très importante pour le référencement.

    • Hello. Merci beaucoup pour ces infos. Je n’ai pas encore tout compris mais je viens d’ajouter le sitemap de mon site http://www.avosavis.fr
      J’attends de voir l’amélioration mais mon site est encore tout récent

  2. cet site est tres interessent parce que ce la nous aide de voire ou se trouve tous nos sitemap merci

  3. Le texte de votre commentaire…

  4. Vraiment un bon article, merci !

© 2006-2017 Frédéric Cozic  
Propulsé par Wordpress sous licence Creative Commons