Avec le rachat de Dailymotion, Orange conforte sa stratégie vis à vis des contenus : analyse

Vous l’avez certainement vu passer hier, Orange et Dailymotion ont annoncé officiellement l’acquisition de 49% de Dailymotion par Orange pour 58,8 millions d’euros. La valorisation de Dailymotion est ainsi portée à 120 millions d’euros. J’ai déjeuné hier midi en compagnie de quelques amis blogueurs et plusieurs personnes d’Orange (dont Paul François Fournier, directeur exécutif audience et publicité) et de Dailymotion (dont Cédric Tournay, le CEO et Martin Rogard, DG France), l’occasion d’en savoir plus.

Retour sur le deal

Même si Orange et Dailymotion sont en discussion depuis plusieurs années sur différents sujets, cette négociation de rachat n’a vraiment démarré que l’été dernier en s’accélérant durant ces dernières semaines. De la confession même des banques d’affaires des deux parties, le deal s’est passé plutôt rapidement pour le volume qu’il représente. En valorisant Dailymotion à hauteur de 120 millions d’euros (certains analystes attendaient 200), Orange paye donc ses parts pour 6,5 fois le chiffre d’affaires (18 millions d’euros par an) du service de vidéo qui, rappelons-le, est rentable depuis 2010 et génère 93 millions de visiteurs uniques par mois dont 80 % en dehors de la France ! Mais le deal ne s’arrête pas là : durant les deux prochaines années (jusqu’en 2013), Orange peut continuer son rachat jusqu’à une hauteur de 100% en direct ou par l’intermédiaire de partenaires ou de filiales. On peut notamment penser à une filiale étrangère d’Orange. Les conditions exactes restent confidentielles mais certains objectifs à atteindre ont été définis par les deux parties.

Le changement de stratégie d’Orange vis à vis des contenus

Avec ce rachat, Orange continue donc son changement de stratégie en s’appuyant sur des créateurs ou aggrégateurs de contenus externes plutôt que d’essayer d’en produire eux-mêmes, ce qui est loin d’être leur coeur de métier.
Après l’entrée au capital de Deezer et le développement d’une offre liée (abonnement mobile avec compte Deezer), le lancement de Read & Go dans le domaine de la presse ou du livre, Orange marque ici son entrée dans le domaine des contenus vidéos. C’est en effet la plateforme de contenus vidéos de Dailymotion qui a intéressé Orange.

Un énorme catalyseur pour Dailymotion

On parle beaucoup d’Orange dans ce deal (et moi le premier quand je vois le titre de mon article) et au final assez peu de Dailymotion. Comme si c’était seulement le petit qui avait été mangé par le gros… Néanmoins, et comme je pouvais en discuter avec Martin Rogard, Dailymotion trouve dans ce deal un formidable accélérateur pour son développement. Avec Orange, c’est d’abord un ensemble de canaux de diffusion qui s’ouvre à Dailymotion, bien plus vaste que le simple canal web : TV, Livebox, web mobile (et smartphones). Et c’est aussi un vivier de plus de 100 millions clients dans le monde. Dailymotion va également pouvoir profiter des régies publicitaires du géant Orange (notamment en Europe) et développeur ainsi sa stratégie commerciale en dehors de la France et des USA.

Une visibilité toute particulière

De la fenêtre du groupe France Telecom qui pèse pas loin de 46 milliards d’euros, ces 58,8 millions injectés dans une startup sont loin de représenter le deal de l’année. Mais sur un marché du web français où Dailymotion représente un des plus gros pure players, ce deal prend alors une toute autre saveur. Par son succès (2ème plateforme de vidéo mondiale derrière Youtube) depuis son lancement il y a 5 ans, Dailymotion a su rentabiliser un business par nature très couteux : la vidéo. Avec sa visibilité grand public (qui n’a pas déjà visionné une vidéo Dailymotion ?), ce deal fait donc parler de lui en toute logique…

Le débat autour de la neutralité du web

On pouvait s’y attendre, l’annonce de ce rachat (et surtout la possibilité d’un rachat total de Dailymotion par Orange en 2013) a relancé le débat de la net neutralité. Quand un des opérateurs Internet français envisage de posséder 100% de la plus grande plate-forme de diffusion de vidéo en France, la question doit être posée. Numerama a tapé le premier hier avec un article exagérément tranchant. Sur cette question, il est cependant intéressant de noter que Dailymotion est à l’origine de l’Association des Services Internet Communautaires (Asic) où siège Google, Priceminister, Yahoo ou encore AOL et qui prône depuis toujours un Internet juste et égalitaire. Alors qu’Orange vient d’attaquer Cogent en diffamation suite à l’affaire avec MegaUpload, Orange aurait bien plus à perdre en biaisant les accès à la plateforme de vidéo.

Quelques photos du déjeuner

Pour finir, quelques photos du déjeuner d’hier midi au Mood. Merci à mon photographe personnel : Richard Malterre !

Cédric Tournay, CEO de Dailymotion - Crédit photo Richard Malterre

Paul François Fournier, directeur exécutif audience et publicité d'Orange - crédit photo Richard Matlterre

La table du Mood - crédit photo Richard Malterre

Découvrez aussi les sous-titres à télécharger

Trouver les sous-titres français pour Vikings. La meilleur solution pour découvrir de nouveaux épisodes d'une série TV et les sous-titres associés.
5 Commentaires (ajouter le vôtre)
  1. [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Frédéric Cozic , Karim BAHAJI. Karim BAHAJI a dit: Avec le rachat de Dailymotion, Orange conforte sa stratégie vis à vis des contenus : analyse http://t.co/2An9LWc via @aysoon [...]

  2. En passant, il y a quelques personnes qui sont devenues millionnaires hier, non ? (les fondateurs de DailyMotion par exemple)

  3. Your site theme looks great.

  4. I hope you have a good day with your Friends

  5. I really enjoy looking through on this site

© 2006-2017 Frédéric Cozic  
Propulsé par Wordpress sous licence Creative Commons