Quel impact peut avoir son flux RSS sur la monétisation de son blog ?

Le flux RSS est un formidable outil pour les blogueurs. D’une part il permet de proposer à ses lecteurs de suivre l’actualité de son blog et d’autres parts il permet de suivre l’actualité des autres blogs. Pourtant, le concept même du flux RSS – l’accès à vos articles sans être sur votre blog – peut avoir des impacts négatifs sur votre stratégie de monétisation. Quels sont-ils ? Comment les contourner ?

Le flux RSS : un outil à double tranchant

image Le flux RSS est une des fonctionnalités proposées de base par toutes les plateformes de blog. Ce petit fichier mis à jour automatiquement avec vos articles permet à ceux qui l’utilisent de suivre votre actualité indirectement, c’est-à-dire qu’ils se placent alors dans un esprit d’attente de l’information plutôt qu’un esprit de recherche et de découverte de nouvelles informations. Le concept est donc excellent et répond parfaitement à la multiplication du nombre de blogs et donc du nombre de sources d’informations possibles. Mais comme je le disais en introduction, les utilisateurs de ces flux RSS, vous peut-être, prennent également l’habitude de lire directement dans leur aggrégateur de flux RSS les articles des blogs. Ces aggrégateurs (Netvibes, Google Reader, etc.) font d’ailleurs tous les efforts possibles pour que leurs utilisateurs restent sur leur plateforme lorsqu’ils lisent du contenu. Ils reproduisent en effet parfaitement la mise ne page de vos articles, interprètent correctement certains composants Flash comme les players vidéos de Youtube, etc.
La conséquence directe est que de nombreux abonnés à votre flux RSS ne passent plus sur votre blog, s’y abonnent une première fois et n’y reviennent que rarement ! Evidement cela n’est vrai que dans le cas où votre blog propose un flux RSS complet c’est-à-dire que l’intégralité de vos articles est envoyée dans le flux et pas seulement les premières phrases. J’y reviendrai un peu plus tard.

Quels impacts négatifs ?

Une fois le constat fait que la fonctionnalité du flux RSS n’a pas que des avantages, il est aisé de réfléchir à tous les impacts négatifs que cela a sur votre blog :

  • Baisse de trafic : la première conséquence évidente est évidemment la baisse de trafic que cela engendre. En effet, plus d’abonnés lisent vos articles dans votre flux RSS et moins de visites peuvent être potentiellement comptabilisées sur votre blog. Les statistiques seront donc moins bonnes que si vous ne proposiez pas de flux RSS (attention, je ne dis pas de ne pas en proposer !) mais cela est évidemment dur à mesurer. Néanmoins c’est souvent avec ces chiffres (nombre de visiteurs uniques mensuel, nombre de pages vues mensuel, etc.) que vous allez convaincre d’éventuels d’annonceurs de venir vous payer pour un partenariat sur votre blog.
  • Moins de participation possible : en lisant un article via un aggrégateur de flux RSS, un lecteur perd tout moyen d’interagir avec vous et votre communauté en commentant l’article par exemple ou en lisant les commentaires des autres lecteurs. La conséquence est que votre blog pourra paraître moins actif d’un point de vue communauté et c’est également un argument ou du moins une impression souvent importante pour un annonceur intéressé par votre blog.
  • Pas ou peu de monétisation possible : quand un lecteur parcourt vos contenus via son aggrégateur, il est situé dans un son propre univers, dans un espace où vous ne pouvez pas accéder pour lui proposer du contenu monétiser comme de la publicité ou les bannières de vos partenaires. Certes certains moyens de monétisation restent valables comme l’affiliation via des produits ou services présentés dans vos articles ou en plaçant de la publicité directement dans le flux RSS mais cela reste faible par rapport à tout ce que vous pouvez mettre en place sur votre espace : votre blog. Par ailleurs, vous perdez aussi tous les clics qu’un lecteur aurait pu faire sur les bannières de votre blog ou –pire- sur les bannières de vos annonceurs. Il y a donc un manque à cliquer évident.
  • Pas de mise en avant de vos partenaires : parallèment au point précédent, lorsque vous avez réussi à nouer des partenariats avec certains annonceurs, vous ne pourrez pas mettre en avant ces partenariats dans votre flux RSS ou difficilement. C’est donc une contrainte forte pour les partenaires et encore un manque à cliquer regrettable.
  • Pas de lecture connexe : lorsqu’un lecteur lit un article sur votre blog et si vous avez correctement agencer le thème de votre blog, il peut à tout moment naviguer et parcourir votre blog en cliquant sur un des liens proposé tout autour de l’article comme les catégories du blog, d’autres articles, votre page « A propos » ou votre page « Annoncez-ici ». Dans le cadre d’un aggrégateur RSS, ces clics sont là encore perdus. Vos abonnés RSS n’ont donc pas l’occasion de mieux découvrir votre blog et les richesses que vous proposez au travers de vos articles.

Comment remédier à ces impacts négatifs ?

Je ne vais surtout pas vous dire qu’il faut arrêter de proposer un flux RSS à ses lecteurs. Loin de moi cette idée ! Néanmoins il existe quelques astuces à mettre en œuvre pour contourner ces inconvénients. L’objectif final, vous l’aurez compris, est de maximiser les chances que votre lecteur abonné revienne sur votre site pour rentrer ainsi dans votre univers et pouvoir interagir avec vos contenus, cliquer sur vos bannières de publicité, chez vos annonceurs, etc.

  • Couper son flux : cette solution radicale, que je ne vous recommande pas personnellement, a le mérite de régler tous les problèmes en une seule fois ! En effet en coupant votre flux RSS et en ne proposant donc que les premiers mots de vos articles, vos lecteurs n’auront guère le choix que de cliquer sur le titre de l’article pour venir le lire sur votre blog. Bien qu’efficace comme solution, celle-ci va à l’encontre de l’esprit des blogs qui est le partage ! De plus en plus d’adeptes des flux RSS suppriment même les flux RSS qui sont tronqués.
  • Utiliser les coupures d’articles : WordPress permet comme d’autres plateformes de blogs, de couper vos articles pour ne diffuser que la première partie dans votre flux RSS. Cette alternative à la première solution permet de garder du contenu dans son flux RSS tout en vous laissant la possibilité de faire un teasing dans la première partie de votre article pour inciter à vos visiteurs à venir lire la suite sur votre blog.
  • Faire des liens internes : lorsqu’un de vos lecteurs lit un de vos articles, il est important de lui proposer des liens vers vos anciens articles directement dans le corps de votre texte. En effet, c’est l’occasion de lui proposer de découvrir d’autres de vos contenus et de revenir sur votre blog s’il est entrain de lire l’article depuis son aggrégateur. Pour cela, essayez de privilégier les anciens articles, cachés au fond de vis archives et qui avaient, lors de leur publication, susciter de l’intérêt. En effet, il est inutile de pointer vers un article de la veille ou de la semaine passée, votre abonné l’aura certainement déjà lu alors qu’en revanche, un article plus ancien sera intéressant pour à découvrir ou à relire
  • Intégrer une liste d’articles connexes : comme je le fais sur Monetiweb, il peut être intéressant de modifier son flux RSS pour ajouter automatiquement  à la fin de chaque article, une liste d’articles relatifs. Le lecteur ayant fini de lire un de vos articles sur son aggrégateur pourra alors découvrir une liste d’autres publications sur le même thème et venir les lire sur votre blog.
  • Proposer de lire l’article en ligne : voilà une idée tout bête et qui je pense pourrait marcher : en avant propos de chaque article de votre flux RSS, vous ajoutez un lien simple discret du style « venez lire cet article dans son format original sur XXX.com et découvrir les commentaires de  la communauté ». Cela ne prendrait pas de place et inciterait inconsciemment  les lecteurs à se rendre sur votre blog ou pourrait générer de temps en temps de s visites supplémentaires si un de vos abonnés se dit «tiens, c’est vrai que ça fait un moment que je n’ai pas visité son blog ! ». Je n’ai pas testé mais je pense que c’est à essayer ! De la même manière, vous pouvez par une simple phrase en fin d’article, inviter vos lecteurs abonnés à venir lire les commentaires des lecteurs sur votre blog.
  • Monétiser votre flux : je l’ai dit, la monétisation d’un flux RSS n’est pas aisé de part son format mais aussi à cause des habitudes des utilisateurs des flux RSS. Toutefois on peut mettre en place certaines choses comme une bannière en fin d’articles ou un lien textuel pointant par exemple chez un de vos partenaires. Là encore, je pense qu’il y beaucoup de choses à inventer sur cet espace. Nous y réfléchissons avec Jeff et je pense que ça sera l’occasion d’un prochain article sur monetiweb.fr.

En conclusion

Comme je le disais, je ne suis pas contre les flux RSS, bien au contraire ! Toutefois, il faut avoir conscience des impacts ou plus exactement des manques à gagner/cliquer que le flux RSS impose à votre blog. Il est donc question de trouver et de mettre en place les bonnes astuces pour inviter vos lecteurs abonnés à revenir vers votre blog. Dans tous les cas, votre article n’en deviendra que meilleur en lui-même en proposant plus de liens entre vos contenus et en récoltant ainsi plus de commentaires…

Découvrez aussi les sous-titres à télécharger

Le meilleur sous-titre pour Homeland. La meilleur solution pour découvrir de nouveaux épisodes d'une série TV et les sous-titres associés.
21 Commentaires (ajouter le vôtre)
  1. [...] Pourtant, ce flux peut aussi avoir des inconvénients comme je le détaillais dans mon article sur l’impact du RSS sur la monétisation. Afin de ne pas perdre de visites sur le blog et de ramener du trafic, vous pouvez ajouter à vos [...]

© 2006-2017 Frédéric Cozic  
Propulsé par Wordpress sous licence Creative Commons