Que sont les applications riches (RIA) ? - Partie 3 - Quel futur pour l’Internet riche ?

A travers cette troisième et dernière partie du dossier sur les RIA et après vous en avoir donner une définition, présenter les technologies et quelques exemples, il est maintenant temps de se projetter un peu dans l’avenir et d’essayer d’imaginer comment l’Internet d’aujourd’hui pourra devenir un Internet riche… Avec Fabien, nous avons essayer de nous concerter pour réfléchir un peu aux attentes du marché actuel, à ce que les RIA pourraient y apporter et le transformer mais aussi aux difficultés, aux problèmes que les RIA vont rencontrer.

Cet article est découpé en 3 parties:

 

illustration ria

 

Le marché du web est en attente d’évolutions
On ne va pas retracer ici l’histoire du web en détails mais si l’on fait rapidement un point, on se rend compte qu’après avoir connu l’engouement de la bulle de 2000 et les désilusions qui ont suivi, le web a petit à petit évolué vers le Web2.0 avec tous les changements d’usages que cela implique et que l’on connait. Aujourd’hui, on pourrait dire que le Web a atteint une crête dans son évolution dans le sens où les sites web se dirigent vers les standards posés par le 2.0 sans pour autant réellemment innover. L’innovation viendra, c’est évident, et il est facile de penser que cela pourrait passer par les RIA. Pourquoi un tel choix ? Surement car l’Internet Riche de demain profitera des évolutions de l’ergonomie, du design, de la facilité d’utilisation et de toutes les fonctionnalités riches qu’apporteront les nouvelles technologies.


Ce qui est à venir et à suivre en fonctionnalités RIA
Fonctionnellement, l’avenir des technologies riches est d’une part tracée et d’autre part assez floue. Etant un concept assez nouveau, on peut s’attendre à découvrir encore de nombreuses nouveautés ; de plus, des technologies à haut potentiel (Apollo, Silverlight) arrivent tout juste et permettront surement de nouvelles utilisations encore inconnues à ce jour. Néanmoins il existe déjà des certitudes que l’on voit dès à présent comme la présence de la vidéo comme un moyen pertinent de faire passer de l’information ou encore un parcours utilisateur qui peut être complétement réinventé par rapport à ce que l’on connait aujourd’hui, avec des possibilités d’interractions très fortes avec les éléments de l’interface. Par ailleurs, un autre domaine à suivre pour les applications riches est celui du mobile avec les RMA (Rich Mobile Applications) qui commencent à voir el jour et qui permettront d’offrir les mêmes services que des applications web, mais sur mobile ! Enfin, s’il y a un domaine qui semble très prometteur en termes de RIA, c’est sans doute celui de l’e-commerce.


L’e-commerce déjà prêt à passer aux RIA/RDA
L’e-commerce est l’un des business les plus importants sur Internet. Très développé lors de la première bulle, le besoin de renouveau se fait réellement ressentir pour arriver à se démarquer dans un marché très concurrentiel. C’est pour cela qu’on voit apparaître de nombreuses initiatives de boutiques en ligne qui sont en fait des RIA / RDA, et qui apportent certaines nouveautés non négligeables : fluidité de navigation, personnalisation des achats, prévisualisation plus détaillée, etc. Tout ces éléments (et ils sont nombreux) offrent de nouvelles possibilités aux utilisateurs finaux, un nouveau confort lors de leur visite sur une boutique. A travers ces nouvelles expériences, les boutiques de différents domaines peuvent se démarquer et encourager les utilisateurs à mieux consommer. En exemple, on peut citer le projet San Dimas d’eBay qui est un exemple de RDA pour suivre ses enchères de manière plus efficace et enrichie. A ce sujet, Fabien a réalisé une bonne analyse des gains des RIA pour l’e-commerce et je vous invite également à lire l’excellente tribune de Benoît Chopin sur le sujet.


Ce qui est à venir et à suivre en termes de technologie
Nous vous avons déjà parlé des technologies dans la partie précédente de ce dossier. Mais quel sera le futur de ces technologies qui sont encore très jeunes ? Il est difficile d’avoir une vision claire du panel de technologies qui seront encore utilisées dans 2/3 ans par exemple. Une seule certitude : il faut des outils et des moyens pour s’occuper de l’interface. A quoi s’attendre pour la suite ? Les plate-formes pouvant bénéficier de ce genre d’interfaces seront de plus en plus nombreuses : les téléphones portables représentent une cible de choix pour tous les éditeurs. La portabilité est donc un enjeu clé pour ces derniers. Techniquement parlant, les interfaces seront graphiquement plus avancées : plus de 3D, vidéos de meilleure qualité, interaction toujours plus grande…
Bien qu’il soit délicat de chercher à définir ce qui est à venir concernants ce genre de technologies, on ne peut être que certain de son évolution au vu des acteurs sur ce ma
rché : Microsoft, Mozi
lla, Adobe et Sun pour ne citer qu’eux !


Restons objectif aussi : les RIA n’ont pas que des avantages
En effet, tout au long de ce dossier nous avons présenté, Fabien et moi-même, ce qu’est l’Internet Riche avec peut-être un enthousiaste parfois non dissimulé. Et bien que ces nouveaux concepts et technologies laissent présager de très bonnes choses, les RIA vont devoir faire face à plusieurs problèmes ou complications. Tout d’abord, les RIA apportent beaucoup de changements d’un point de vue utilisation d’un site Internet, on l’a vue dans ce dossier. La navigation dans un site riche ou l’utilisation d’une application riche peut être quelque chose de radicalement différent de ce que l’on a l’habitude de voir au quotidien. Même si de nouvelles technologies sont là et que les possibilités sont énormes, l’une des principales difficultés sera certainement donc le temps imparti à l’apprentissage, à la découverte de ses nouveaux usages. Changer les moeurs et les habitudes de navigation ne se comptera surement pas en mois mais plutôt en années…
Ensuite, et en ce qui concerne les technologies, on va voir très rapidement se dessiner une vraie guerre des solutions possibles et des acteurs les proposant. Certes, ce phénomène est courant dans l’informatique et a toujours profité à l’utilisateur final, mais ici cela pourrait poser problème. En effet, ces technologies nécessitent l’installation de plugins pour pouvoir se déployer ou de CLR dans le cas des RDA, et chaque technologie possède les siens. Face à cette multiplicité de technologies, les éditeurs vont également devoir rapidement faire un choix, bien souvent stratégique sur le long terme car il implique de rester sur la technologie choisie pour un bon moment. En outre, chacune des solutions proposées par les acteurs ont leurs atouts et leurs points faibles mais reste encore pour la plus part en phase bétâ au sens propre du terme avec les problèmes que cela peut entrainer pour le développement, la mise en production et les évolutions futures…
Enfin, on retrouve certains problèmes connus avec Flash et inhérents aux interfaces riches comme des difficultés dans le référencement d’un site ou encore une accessibilité pas toujours assurée…


Comment suivre l’actualité des RIA ?


En conclusion de ce dossier
A travers les 3 parties de ce dossier, nous avons essayé, Fabien et moi-même, de vous présenter dans sa globalité ce que sont les Rich Internet/Desktop Application et donc ce que sera l’Internet Riche de demain. Plusieurs choses sont à retenir. L’Internet Riche marquera enfin le début d’une vraie collaboration entre graphistes et développeurs. Ce mariage permettra la création d’interfaces évoluées avec des ergonomies pensées en amont de toute phase de création pour imaginer de nouveaux les usages du web, et ainsi replacer l’utilisateur au centre des réfléxions et des applications créés. Si l’interface doit évoluer, cela se fera à travers toutes les nouvelles technologies que nous vous avons présentées. Bien qu’encore au stade de développement pout la plupart, toutes les démos qui circulent sur le web laissent apparaître clairement le potentiel existant. Nous sommes donc très enthousiastes pour l’avenir parce que, ce qui semble encore pour certains n’être qu’une nouvelle ère du Flash-like, nous semble à nous la porte ouverte à un nouveau web, un web où l’on parle d’expérience utilisateur et qui n’aura de limite que la créativité des équipes de graphistes et développeurs…

Découvrez aussi les sous-titres à télécharger

Trouver les sous-titres français pour The 100. Il n'y a pas meilleur manière de trouver un sous-titre rapidement et de le télécharger rapidement.
8 Commentaires (ajouter le vôtre)
  1. jorge

    une fois de plus une nouvelle gueguerre se profile a l’horizon cette fois pour le contrôle du dernier gadget a la mode RIA RDA ce nouveau joujou de développeurs dont le seul but semble être celui de rendre la vie impossible a tout utilisateur de site web, avec de nouvelles et toujours formidables technologies ( la nouveauté pour la nouveauté et plugins incompatibles entre eux )
    et pendant ce temps lá au W3C on fait de très belles cocottes en papier… ainsi va la vie sur la planète web :-)

  2. eBay’s San Dimas Project – Big in France

    I’ve been very pleased by the positive reaction to San Dimas. We have beta testers from all over the world — the US leads the way in terms of number of beta testers, no surprise there. However, I was surprised…

  3. Pas mal comme dossier, mais tu passes totalement à coté de HTML5, qu’implementera en grande partie Firefox 3 et d’autres navigateurs prochainement. HTML5 qui permettra de grande avancée en terme de développement de RIA : drag and drop, application offline, video etc etc…

  4. SI je ne me trompe pas, avant que l’HTML5 soit implémenté sur certains navigateurs (disons IE et Firefox), on peut attendre encore quelques années (bon disons l’an prochain). C’est déjà assez loin je pense, donc on aurait éventuellement pu en parler dans les technologies futures. Et dans ce paragraphe (consacré à l’avenir) on ne parle justement pas d’une technologie à proprement parler mais des évolutions globales de ces technos. Qu’apportera concrètement et pour l’utilisateur final l’HTML5 par rapport à ce qui est déjà fait ? Pour moi pas grand chose (en tout cas dans ce que tu dis). On a essayé de rester assez général sur ces articles, en citant par exemple les acteurs sans préciser non plus toutes les technologies.
    Après, chaque point de vue est bien sur défendable…

  5. Yves

    HTML 5 est loin d’être finalisé, autant pour XHTML 2 …
    Ceux-ci restent en chantier et on est loin de les embarquer dans des navigateurs …

    On devrait d’ailleurs passer directement au XML et XSL, ça nous faciliterait la vie …

  6. aida

    introduction génèrale sur l’internet

  7. martin tissier

    Vraiment bien écrit l’article !

    chapeau bas à vous 2, ça a du être un sacré boulot !

  8. [...] sortant également une version Desktop de leur site (téléchargeable ici). On parle alors de RDA (Riche Desktop Application). Cette application est réalisée en Adobe AIR. Là encore le résultat est sans appel ! On [...]

© 2006-2017 Frédéric Cozic  
Propulsé par Wordpress sous licence Creative Commons