L'achat et la revente de noms de domaine

achat-nom-de-domaine De nombreuses autres solutions existent pour monétiser votre blog ou votre activité sur le net. Si vous êtes réfractaire à toute forme de publicités sur votre blog ou que vous ne voulez pas passer aux billets sponsorisés, il vous reste la possibilité d’acheter et de revendre des noms de domaine.

Un marché qui démarre en France

Ce marché est en plein boom en France avec des ventes sur de noms de domaine « premium » à 5 voire 6 chiffres. Mais ce marché est très peu développé par rapport au marché US auxquels les noms de domaine « non premiums » se vendent plusieurs centaines de dollars. Dans cet article, je vais vous parler de ma petite expérience dans ce domaine avec 4 exemples d’achats et de ventes de nom de domaine, dont je ne citerais pas les noms de domaine dans cet article.

Faire une bonne estimation du prix

Tout d’abord, l’estimation d’un site internet ou d’un nom de domaine est très difficile à réaliser car pour arriver à une bonne estimation, il faut trouver un prix pouvant convenir à un vendeur et à un acheteur. Pour un site, elle peut être basée sur beaucoup de critères : le temps de conception du site, le chiffre d’affaires, les bénéfices, les visiteurs uniques, les pages vues, le référencement (pagerank, backlinks,etc.)… Pour un nom de domaine, l’estimation se base sur la possible pénurie et de la valeur du nom. Par exemple, les noms de domaine composés de 3 lettres s’échangent très peu donc leur prix s’envolent. Maintenant, c’est au tour des 4 lettres de subir cette envolée.

Le prix dépend aussi des extensions

Mes 4 exemples d’achats et de ventes se basent sur des noms en « .com » car c’est le marché le plus favorable. Le marché du « .fr » se développe mais reste encore minoritaire. Le « .info » reste une extension utilisée dans tout ce qui est géographique (ville, pays, …) Le « .net » est pour tout ce qui touche à Internet et les « .mobi », « .tv », « .travel », ou « .biz » sont pour les noms « premiums ». Cependant, il reste encore de très nombreux noms de domaine à enregistrer ou des noms de domaines expirés.

Quatre cas concrets

Mon premier achat fut un nom de domaine auquel je pensais développer un site de jeu. Je l’ai acheté 15€ soit un peu plus cher qu’un enregistrement (entre 5 et 10€). Par manque de temps, j’ai installé un annuaire Freeglobes dessus car il est optimisé pour le référencement. Je l’ai complété avec une centaine de sites regroupés dans une trentaine de catégories sur le thème des jeux. Et j’ai installé de la publicité Adsense dessus. Je l’ai revendu 2 mois après son achat pour le prix de 80€. Ce site rapportait environ 20€ de revenus Adsense sur le dernier mois, avait obtenu un PageRank de 3, et faisait 3000 visiteurs pour 10500 pages vues.

Mon deuxième achat fut un nom de domaine dans le secteur des pronostics sportifs que j’avais enregistré pour 8€. J’y avais installé un blog fournissant des pronostics personnels sur des matchs de football, rugby, tennis, … et agrégé de l’information de côtes ou paris à venir. J’avais installé Adsense dessus. Je l’ai revendu à un spécialiste des noms de domaine pour 50€. Ce site rapportait environ 10€ de revenus Adsense sur le dernier mois, et faisait 2000 visiteurs pour 10000 pages vues.

Le troisième achat fut un site complet de simulation qui venait de fermer car son auteur se concentrait sur le développement d’un autre jeu. Cet achat m’a coûté 150€ plus l’enregistrement d’un nouveau nom de domaine. Après une optimisation des requêtes et un changement complet de design, je l’ai revendu 2 fois son prix d’achat à 300€. Il rapportait environ entre 40 et 50€ avec de la publicité ciblée, possédait 5000 membres plus ou moins actives, faisait 10000 visiteurs pour 140000 pages vues.

Le quatrième et dernier achat est semblable au deuxième achat mais avec une thématique immobilière. Je l’ai enregistré pour 8€, j’ai installé un blog fournissant du contenu sur l’immobilier et le crédit et je l’ai revendu au même acheteur et au même prix.

En conclusion

Ces exemples permettent de mettre en lumière qu’un marché français des noms de domaines existent et qu’il est encore intéressant d’acheter et de revendre à bon prix pour monétiser votre blog ou même le revendre si vous êtes à bout de souffle.

Alors prêt à sauter le pas ?

Découvrez aussi les sous-titres à télécharger

Télécharger le sous-titre français pour Vikings saison 4. Il n'y a pas meilleur manière de trouver un sous-titre rapidement et de le télécharger rapidement.
35 Commentaires (ajouter le vôtre)
  1. Edouard

    Il n’y a pas beaucoup de forum qui parle des noms de domaines, je connais juste http://www.frenchdomains.fr qui est bien, je ne connaissait pas l’autre merci

  2. Un jour j’ai eu la mauvaise idée de faire l’achat d’un nom de domaine qui était associé à un MVNO connu. Seulement ce MVNO n’avait pas enregistré l’extension .net.
    Je me suis donc lancé dans la création d’un forum des utilisateurs du réseau mobile de ce MVNO.
    Environ deux semaines plus tard, j’ai reçu des messages de plainte et ils ont fait pression avec des menaces de procès… j’ai du rendre le nom de domaine (sans compensation/remboursement).
    Donc maintenant, j’ai bien compris la leçon.
    J’ai un seul conseil à vous donner: ne jamais déposer de nom de domaine de marque ou de nom d’entreprise.

  3. @Pascal : Oui faut fuire tous ces noms de domaine comportant le nom d’une marque connue ou inconnue !

  4. « intéressant d’acheter et de revendre à bon prix pour monétiser votre blog ou même le revendre si vous êtes à bout de souffle. »
    Je n’ai pas compris le rapport entre achat/vente de domaines et monétisation de blogs…

  5. @pixmasta : En fait, c’est un autre moyen de monétiser son audience de son blog soit en le vendant soit en vendant des noms de domaines associés pour financer son activité sur son blog !

  6. Eric

    quelqu’un sait-il si c’est legal d’acheter un nom de domaine d’une personne connue ?
    je pense par ex au cas de Jérome Kerviel… je sais que quelqu’un a acheté le nom de domaine mais avait-il le droit ?

  7. Eric

    quand je pense que je voulais faire ça il y a plusieurs années avec sarkosy2012.com ou euro2016.com etc…. qui étaient libres et qui ne le sont plus aujourd’hui…. mais quel idiot j’ai été !!! Ca serait vendu cher je pense !!!!!!! pfffffffffffffffff

  8. [...] : Monetiweb : Achat et revente de noms de [...]

  9. [...] au billet que j’ai pu écrire sur Monetiweb (cf L’achat et la revente de noms de domaine ), j’ai eu un certains nombres retour sur des précisions à apporter à cette activité. [...]

  10. Bonjour,j
    je souhaite vendre le site http://www.produits-bretons.fr ou le nom ainsi que produitsbretons.fr et le .com

    si qq’un pouvait me dire ou je peux le mettre a vendre et a combien

  11. @Yann: c’est pa sla « mode » du breton , si tu avais produits chti ce serait mieux !
    maintenant le prix, çà dépend de la demande…
    combien il y a de recherches par mois sur les moteurs de recherches pour ce terme ?
    le site est bien placé sur la requête ?
    il y a beaucoup d’éléments à considérer..donc difficile de te répondre sans une réelle étude!

  12. On peut considérer ce billet comme une bonne introduction car il n’aborde pas en profondeur le sujet notamment en matière de spéculation (rachat/revente rapide) ou bien encore un aspect plus important qui est le parking de domaines donc je crois que je ne vais pas me priver de revisiter le sujet sur mon blog dans quelques jours.

  13. @mehdi : Oui mais le parking n’est pas une bonne chose pour le référencement ! Tu risques de blacklister un nom de domaine !

  14. @Wynfo c’est vrai dans une certaine mesure mais aujourd’hui il existe de nouvelles formes de parking voire des formules payantes avec un réel contenu à coté des liens publicitaires.
    Ceci est d’autant plus important à mentionner que les gens qui achètent des noms de domaines pour les revendre ne doivent pas forcément s’y connaitre en développement Web pour pouvoir exploiter ce potentiel.

  15. @mehdi : Oui à l’entreprise qui gère les domaines auxquels j’ai revendu 2 des 4, ils utilisent une sorte de parking maison sans doute plus rentable que les parking Sedo ou Godaddy !

© 2006-2017 Frédéric Cozic  
Propulsé par Wordpress sous licence Creative Commons