La vente directe : une alternative aux régies publicitaires

target-ads.pngPeu de blogueurs francophones parviennent à développer un eCpm (coût pour 1000 impressions) intéressant. La principale cause est que 99% d’entres eux utilisent uniquement des régies publicitaires pour monétiser leur site, voir uniquement Adsense. Qui dit régie, dit intermédiaire et qui dit intermédiaire dit commission donc rendement qui fond comme neige au soleil pour le blogueur.

Pourquoi ne pas vendre directement de la publicité aux annonceurs potentiels ? Tout le monde est gagnant (à part la régie !). Vous gagnez plus d’argent, l’annonceur paie un peu moins et dispose d’un encart très ciblé sur un blog de niche.

J’ai vendu mon premier espace publicitaire en direct il y a de cela quelques mois. J’ai également conclu la vente d’un encart 125*125 qui a commencé en juillet 2009.

C’est notamment grâce à la vente directe que mon blog, Business Attitude, malgré une audience assez faible (20000 pages vues par mois) réalise en moyenne un eCpm de plus de 7€ avec notamment 162,29€ de revenus en mai dernier.

Vous aussi vous pouvez augmenter la rentabilité de votre blog via la vente directe de publicité. Voici une méthode pour bien commencer.

Faire une recherche sur vos annonceurs potentiels

Même avec un faible trafic, votre blog peut intéresser des annonceurs (voir trouver un sponsor pour son blog). En fonction de votre niche, les « clients » potentiels seront plus ou moins nombreux et vous pourrez vendre plus ou moins cher.

Mon blog parle par exemple de business, d’argent, d’investissements et du web. J’ai donc fait une liste d’entrepreneurs, d’auteurs et de business susceptibles d’être intéressés par un espace publicitaire sur mon site.

Je voulais d’abord vendre un bandeau en haut à droite si possible sur un sujet que je trouve utile et en rapport avec mon blog. J’ai donc contacté la maison d’édition d’un livre sur les finances personnelles. J’avais bien préparé ce que j’allais leur dire…

Préparer son argumentaire

Il faut expliquer quels seront les points positifs tant en terme de visites que de résultats dans les moteurs de recherche, surtout si votre interlocuteur n’est pas un professionnel du web.

Vous devez préparer les statistiques de votre blog, notamment le nombre de pages vues et de visiteurs uniques. Même avec seulement 20 000 pages vues par mois, un petit entrepreneur ou un auteur peut être impressionné. Ce chiffre est mince pour un blog mais il est déjà conséquent par rapport à un petit site web traditionnel qui peine à augmenter sa visibilité.

Donnez un prix par mois puis un prix pour 1000 pages affichées. Ne manquez pas d’expliquer que le nombre de pages vues augmentera de mois en mois grâce la croissance naturelle du blog mais que le prix restera identique ce qui diminuera encore davantage le prix de l’encart. (A part si vous décidez de facturer mois par mois en fonction de votre nombre de pages vues)

Il faut également préparer une liste de mots clés intéressants où vous vous positionnez très bien dans les moteurs pour appuyer l’intérêt de votre offre.

Par exemple Business Attitude est en 3ème position pour la requête « faire fructifier son argent » et en 8ème position pour « Tout le monde mérite d’être riche » (le nom du livre).

fructifier son argent - Recherche Google.png

Chercher la relation gagnant-gagnant

Pour commencer la vente directe je vous conseille d’attendre de faire au moins 20k pages par mois. Il est également préférable de ne pas fixer des prix exorbitants au début. Mieux vaut avoir vendu un encart à un prix raisonnable que de laisser un encart « Annoncer ici pour 75€/mois »…

J’ai ainsi vendu pour « seulement » 40€/mois ma bannière mais le deal est sur plusieurs mois (au moins jusqu’en janvier 2010).

Gains générés par le blog en mai 2009 » Business Attitude blog by Cédric Annicette.png

La mise en place d’une relation gagnant-gagnant entre l’annonceur et l’éditeur permet au premier d’augmenter sa présence sur internet d’une manière peu onéreuse et au dernier d’avoir des revenus garantis sur le long terme, et ce peu importe le nombre de pages vues dans le mois.

Bien sur la vente directe comporte son lot d’inconvénients. Vous n’aurez pas les belles interfaces des régies publicitaires vous permettant de suivre vos gains. Comme un véritable entrepreneur, vous devrez parfois relancer vos annonceurs afin d’obtenir vos paiements (souvent plus par oubli ou manque de temps que par mauvaise foi). Par contre vous n’aurez plus à attendre 6 mois pour passer le palier des 100$ pour obtenir un virement paypal ou attendre 3 mois pour obtenir une facture ;)

Grâce a ces deux bannières vendues en direct, Business Attitude génère 70€/mois. Couplé avec les autres moyens de monétisation comme ebuzzing, linklift et Adsense, je frôle les 200€ de revenus par mois et ce même avec un trafic moyen.
N’attendez plus pour mieux monétiser votre blog et gérez le blog comme un business à part entière.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail de Cédric, vous pouvez consulter son blog Business Attitude et notamment quelques articles tels que Gains générés par le blog en mai 2009 ou 255€ de gains générés par le blog en mars 2009.

Découvrez aussi les sous-titres à télécharger

Télécharger le sous-titre français pour Vikings saison 4. Il n'y a pas meilleur manière de trouver un sous-titre rapidement et de le télécharger rapidement.
22 Commentaires (ajouter le vôtre)
  1.  » 175 euros pour 5000 pages/mois » et non 350 .
    Sur chacune de mes pages, j’ai entre 10 et 18 publicitées(vidéos) et entre 5 ou 6 articles sponsorisés de plus si la page d’acceuil est vue 5000 fois par mois, le site en lui même contient actuellement environ 2495 pages (5000 pages avec les petits sites annexes).
    Il n’y a pas de mystère, pour gagner de l’argent, il faut créér du contenu … mais pas trop, environ une belle page par semaine.

© 2006-2017 Frédéric Cozic  
Propulsé par Wordpress sous licence Creative Commons