Faut-il choisir de bloguer exclusivement sur une niche ?

image Voyons un peu aujourd’hui quels sont les avantages et les inconvénients de choisir comme thème de son blog une niche. Une niche pour un blog est ce que l’on appelle un thème très précis et spécifique pour sa ligne éditoriale. C’est l’inverse d’une ligne éditoriale très (ou trop) ouverte où l’on parle de tout et de n’importe quoi. Beaucoup conçoivent leur blog comme un espace personnel qui doit leur ressembler et donc parler des sujets qui les intéressent. Pourtant, il arrive qu’un blog ne traite que d’un sujet particulier et de manière exclusive. Ce blog sera alors considéré comme un blog de niche avec ce que ça représente comme avantages et comme inconvénients.

Les avantages

plus Un blog ayant pour thème une niche a déjà le gros avantage d’avoir (à termes) un lectorat très qualifié, se rendant sur le blog pour une raison particulière ou arrivant sur le blog via un moteur de recherche après avoir tapé une requête précise. Quels avantages à cela me direz –vous ? Et bien tout d’abord, pour la monétisation et surtout la recherche de partenaires pour son blog, cela peut représenter un bel atout à mettre en avant quand on démarche une entreprise travaillant de près ou de loin avec le domaine de son blog. Certains partenaires préfèrent en effet des audiences plus petites mais qualifiées plutôt qu’un site à fort trafic mais parlant de nombreux sujets et attirant donc des visiteurs peu ou pas intéressés par ces partenaires. Un autre aspect concernant la monétisation est de considérer les stratégies d’affiliation pour générer des revenus de son blog de niche. Vous proposez des produits très précis à vendre sur votre blog ; vos lecteurs spécialisés peuvent fortement être intéressés par ces objets ; le taux de transformation peut donc être plus fort que sur un blog généraliste.
Ensuite, le fait que vous bloguiez exclusivement sur un sujet contribue fortement à votre bon référencement dans Google sur certains mots-clés. Il ne faut pas oublier en effet que les moteurs de recherches n’analysent pas qu’une page pour la référencer mais l’analyse aussi en fonction du site dans laquelle elle se situe, du champ lexical utilisé sur le site, etc. Cela nécessite néanmoins de travailler son référencement pour rendre celui-ci optimal. La conséquence directe sera de drainer sur votre blog des visiteurs qui chercheront des sujets précis sur Google et que vous traitez dans votre blog. Ceux sont donc des visiteurs qui potentiellement seront amenés à revenir régulièrement.
Enfin, vous vous bâtissez une réputation et donc une notoriété plus vite dans un seul domaine. En effet il est plus facile et rapide d’être identifié comme un expert d’un domaine lorsque l’on blogue uniquement sur ce sujet plutôt que si ce sujet n’est qu’un parmi tant d’autres abordés sur votre blog.

Les inconvénients

moins Le premier défaut d’un blog de niche est presque évident : parler d’un thème précis a pour conséquence directe de ne viser qu’un lectorat réduit ! Sans parler du fait qu’il faut aussi se faire connaître auprès de ce petit lectorat… Après tout dépend des sujets, de leur originalité dans la blogosphère ou dans le contexte actuel mais un blog de niche démarre forcément avec le handicap de ne pas être ouvert à tous lecteurs.
Une autre conséquence est au niveau de la monétisation d’un tel blog. En effet et bien que cela peut être un avantage pour convaincre certains annonceurs (voir plus haut), le fait de ne parler que de certains sujets restreint naturellement le panel d’entreprises que vous pouvez espérer intéresser avec votre blog. On est donc encore ici dans une stratégie de qualité et non de quantité. Mais ce problème peut s’étendre à d’autres problématiques de monétisation comme le risque de n’avoir que peu d’annonces AdSense contextuelles par rapport à votre thème ou peu de produit à vendre en tant qu’affilié sur un sujet si précis. Dans ces deux cas, le risque est de voit souvent les mêmes publicités ou produits se répéter sur votre blog et donc minimiser le taux de clic. Gagner de l’argent avec un tel blog peut donc se révéler plus difficile.
Ensuite, bloguer sur une niche peut aussi vous mettre des bâtons dans les roues pour vous faire connaître. En effet, il serait plus compliqué de faire parler les autres blogueurs de vous. Ou alors il s’agira de blogueurs travaillant sur la même niche que vous et donc vos concurrents directs ! De toutes manières, sur de petites audiences, les blogueurs feront en général tout pour limiter les liens externes sur leur blog de peur de voir partir le peu de visiteur potentiel.
Enfin, se bâtir une audience conséquente prendra plus du temps sur un tel blog car avec un blog de niche la plupart de vos visiteurs proviendront des moteurs de recherche. Et tout le monde sait qu’il est difficile de « convaincre » les moteurs de recherche que son contenu à de la valeur pour qu’il le référence bien. Cela prend du temps, plusieurs mois à raison d’un rythme de blog soutenu pour que Google identifie votre contenu correctement. Ce que l’on appelle le Google Juice prendra donc autant de temps à venir que sur un blog classique mais vous en serez plus dépendant pour construire une audience et des statistiques importantes.

En conclusion

Avantages, inconvénients, comme toute idée ce n’est pas évident de choisir si effectivement bloguer pour une niche de lecteur est une bonne idée ! Il faudra plus considérer les blogs et donc les sujets au cas par cas. Par expérience, je dirais que clairement cela vaut en général la peine pour la simple et bonne raison qu’avec beaucoup de travail je reste persuadé que tout blogueur peut développer une expertise et donc une notoriété. Et vous l’aurez compris, notoriété rime de plus en plus avec monétisation sur la blogosphère d’aujourd’hui…

Découvrez aussi les sous-titres à télécharger

Télécharger les sous-titres pour The 100 saison 3. Le meilleur moteur de recherche de sous-titres disponibles en français et en anglais.
17 Commentaires (ajouter le vôtre)
  1. Pas grand chose à rajouter, entièrement d’accord avec ta conclusion, il faut traiter au cas par cas, car c’est sûr qu’un blog sur Google Androïd (c’est le premier qui me vient à l’esprit) n’aura certainement pas la même audience qu’un blog sur l’iPhone!

  2. Oui, ou un blog sur Plone par exemple (au hasard hein…) ;)

  3. La conclusion est très juste…
    Je pense que la majorité des blogs de niche ont en effet un lectorat restreint, mais pas tous.
    Mais gardons cette hypothèse qu’un blog de niche à un lectorat restreint…

    Il peut être intéressant, voir même très intéressant de gérer un blog de niche et un autre blof, plus « cool ». On peut ainsi promouvoir les blogs entre eux, et avec un peu de travail, on peut réussir une migration bilatérale (ouaaaa, ça en jette) du lectorat qui sans cesse, passe d’un blog de niche à un autre…

    Je pense que beaucoup de blogueurs, ont une ligne éditoriale très ciblée sur leur blog principal et ont ouvert un autre blog (ou plusieurs autres pour certains) pour parler d’autres choses…

    J’aurai aussi aimer voir dans l’article un petit quelque chose sur les avantages et les inconvénients de gérer plusieurs blogs de niche, ou en tout cas, 1 blog de niche pour promouvoir son expertise, et un blog « Je suis humain, je vous parle aussi d’un tas d’autres choses » pour promouvoir son image… :-)

  4. Tout d’abord merci et bravo pour votre article.
    Je tiens depuis plus d’un an un blog sur la communication des musées…une vraie niche donc. Et vous avez bien raison sur le lectorat hyper quali auquel j’ai à faire…. des employés de musée ou d’agence, des étudiants en communication culturelle, des chercheurs, etc.
    A noter que Buzzeum est très bien référencé quand on cherche quelque chose sur la communication et les musées !
    Pour l’instant j’ai décidé de ne pas chercher à le monétiser car justement je ne savais pas du tout quoi faire qui soit pertinent et qui ne m’apporte pas que 0.10€ par mois !
    Pour conclure, je crois que, pour mon cas, chercher un partenaire culturel et faire apparaître son logo dans ma sidebar serait la bonne alternative…
    Pensez-vous à autre chose ?

  5. Effectivement, si un blogueur a choisi une ligne éditoriale assez ouverte et variée, le problème va alors se poser!
    Doit il garder uniquement ce blog ou en ouvrir un (ou plusieurs) autres plus spécialisé?
    Comme Yves, je pense qu’avoir un blog de niche en parallèle d’un blog plus personnel est une bonne solution.
    Reste à savoir si c’est une bonne solution en terme de monétisation…

  6. Bonne conclusion, rien à redire !

    @Dianed

    Avec un blog très ciblé, 1 seul clic de pub peut valoir jusqu’à 2$. Donc tu peux faire mieux que 0.10€ par mois ;)

  7. Bon ben moi j’ai justement j’ai une ligne éditorial très strictes que je me suis toujours imposé (linux, logiciels libres, un peu de devéloppement web …).

    J’ai effectivement quelques problèmes pour trouver des annonceurs, car ils ne sont effectivement pas très attirés par ces domaines.

    J’ai donc essayé de jouer sur la qualité de mon audience (cf. ma page dédié aux annonceurs : http://www.tux-planet.fr/annoncez ).

    Je sais pas si cela fonctionnera mais en tous les cas je ne changerais pas de politique étant donnée que je blog avant tout par passion pour ces domaines.

  8. Excellent.
    Juste un petit plus, travailler sur un blog de niche peut permettre de tester le marché et voir si une activité peut être lancée sur le sujet traité ou s’il y des opportunités à saisir fonction des attentes du lectorat..

    La monétisation n’est plus directe mais elle peut devenir plus gratifiante.

  9. Autre point pour les blogs de niches : il faut les trouver les niches vides ;)
    Ca existe bien entendu (j’en ai une dizaine en stock) mais ça demande plus de réflexion qu’un blog « généraliste » avant d’être lancé, il faut aussi être sûr comme tu le dis de pouvoir apporter un minimum d’expertise ou d’avoir suffisement de temps pour apprendre à avoir cette expertise ;)

  10. Effectivement, il n’est pas simple de se lancer dans un blog niche, j’essaye tant bien que mal de me lancer dans un blog sur la photographie et les nouvelles technologies (orienté architecture et systèmes) mais, meme si mon réferencement google est excellent, l’audience elle n’est pas au rendez-vous.

  11. c’est marrant le distorsion entre l’article (intérréssant) et les commentaires. En fait, à part Dianed, je ne vois pas pourquoi vous parlez de blog de niche quand vous parlez de technologies (linux, android ou les nouvelles techno, ça n’a rien d’une niche à mes yeux).
    Pour Dianed, j’ai un ‘site de niche’ (pas vraiment un blog, j’utilise peu la 1ère personne et l’organisation de mon site n’est pas chronologique mais thématique) et j’arrive à amortir l’hebergement du site et des petits coûts techniques annexes (j’ai une centaine d’euros d’Adsense par an et 50€ de linklift ; je suis en train de monter une asso pour officialiser des partenariats et certains d’entre eux portent sur plusieurs centaines d’€uros par an ; et je ne fait que répondre aux sollicitations, je n’ai pas encore commencé à démarcher). Ce n’est pas la panacée mais ça permet de développer le site et le contenu (et pour autant je ne pollue pas mes visiteurs avec de la pub partout).

  12. S’agissant du nombre restreint du panel d’entreprises, tout dépend de ce que l’on entend par restreint : c’est 1 entreprise, 10 entreprises, 100 entreprises ? Comme on n’a pas besoin d’avoir 50 annonceurs pour son blog, ce n’est pas vraiment un problème. La difficulté vient surtout de la concurrence d’autres blogs sur la même niche.

  13. @Bastien : pour le moment, oui, car l’iPhone est sorti contrairement à Android. Mais après, la tendance va nettement s’inverser. Comment veux-tu qu’un blog qui parle d’un téléphone couvrant entre 1 et 5% des parts de marché aie plus de visite qu’un autre qui parle d’un système qui équipe un tiers des téléphones ?

  14. Tenir un blog de niche (curieux tout de même cette appellation qui sent la pâtée pour chien ;-) ) peut être passionnant mais c’est surtout très restrictif puisqu’il n’est pas question (ou difficilement) de sortir de sa ligne éditoriale pour parler d’actualité par exemple. Je tiens un blog de ce type (je dis plutôt « blog thématique ») dont la ligne éditoriale est axée sur le voyage, et par extension la photo et la plongée sous-marine puisque les trois sont associés.

    Il est vrai que l’audience fut très progressive, mais au bout de trois ans je suis plutôt satisfaite de mes chiffres qui continuent à croître régulièrement. Par contre le référencement est plus difficile puisqu’il existe des tas de plateformes de « blogs de voyages ». Et le mien n’en fait pas partie, j’ai un peu de mal à me démarquer sur Google.

    Néanmoins toute la différence se fait par une régularité de publication (au moins 5 textes par semaine) et par la qualité du contenu. Il n’est pas question de dire « aujourd’hui j’ai plongé ! » mais de raconter pourquoi, comment, où, quoi. Et c’est beaucoup plus long que de reprendre une brève d’un communiqué de presse pour le dernier parfum en vogue (ou le dernier iPhone, soit)… Donc on publie forcément moins, surtout quand on se fait une règle de ne pas écrire si on n’a pas de photo perso pour illustrer…

    Je me suis sans doute montrée trop restrictive en m’imposant autant de règles dès le départ mais finalement je préfère un blog thématique que des blogs généralistes qui correspondent moins à ma personnalité. Et les annonceurs commencent à s’intéresser de près à mes audiences…

    Donc pour conclure, et en me basant sur ma propre expérience, je dirais « blog thématique oui, mais soyez patient et tenace… ».

  15. [...] toujours à tempérer en fonction de votre audience si vous êtes par exemple un blog spécialisé (blog de niche) et donc avec une audience ciblée. En effet et je l’ai déjà dit, une petite audience très [...]

  16. [...] plus d’argent, l’annonceur paie un peu moins et dispose d’un encart très ciblé sur un blog de [...]

  17. Un autre article très intéressant.
    Mon blog est un blog ciblé à faire connaître les endroits que j´ai visité pendant mes voyages depuis le 2005. Je m´amuse, je partage, et j´ai mon audience. Alors, j´ai bien une sorte de niche. Je ne sais pas si je suis très populaire, dans le sens de se trouver dans la position de penser à monetiser le blog.
    C´est bien difficile de trouver des sponsors. En fait, je ne les cherche pas. S´ils viennent, ils seront très bienvenus, bien sûr.
    Côté Google Sense, j´ai mis quelques annonces car je blogue sur une plateforme Blogger, mais je crois que cela n´arrive pas à grande chose.
    Bien à toi pour l´aide aux bloggers.
    Amitiés depuis l´Argentine.
    Elisa

© 2006-2017 Frédéric Cozic  
Propulsé par Wordpress sous licence Creative Commons