Différence entre un article sponsorisé et un publi-rédactionnel

ne-pas-confondre Le fait d’être rémunéré pour écrire un article sur son blog est souvent sujet à débat. En effet et au premier abord, on peut se demander d’un point de vue éthique si cela est compatible avec l’esprit du blogging. J’ai déjà répondu à cette question dans un article dédié justement à la légitimité de telles articles pour un blog et je n’y reviendrai pas aujourd’hui. Je souhaiterais en effet faire un point sur la différence qu’il existe entre un article sponsorisé et un publi-rédactionnel. Trop souvent on utilise l’un comme l’autre pour désigner la même démarche (moi le premier, je l’avoue) alors qu’en fait il existe une différence claire et précise à garder en tête.

Qu’est-ce qu’un article sponsorisé ?

Un article sponsorisé est un article écrit par le blogueur qui va le rédiger autour d’un sujet, d’un produit ou d’un thème proposé par annonceur. L’annonceur peut être en relation directe avec le blogueur ou passer par une plateforme de mise en relation annonceurs/blogueurs. Comme c’est le blogueur qui rédige l’article, celui-ci est en général dans le même ton que le blog sur lequel il va être publié et s’inscrit donc dans la ligne éditoriale du blogueur. L’annonceur a en général un droit de regard sur le contenu de l’article selon des modalités définies au préalable entre l’annonceur et le blogueur afin de valider l’article avant sa publication. Toutefois, le blogueur est normalement libre de ses propos comme il le serait pour un article de son blog non rémunéré.

Qu’est-ce qu’un publi-rédactionnel ?

Un publi-rédactionnel (ou « publi-rédac ») est un article ou une page rédigé par l’annonceur et prêt pour publication. Il s’agit donc en général d’un communiqué de presse repris tel quel et pour lequel un annonceur rémunère un éditeur (un bogueur par exemple) pour sa mise en ligne. Le contenu de l’article est donc à la charge de l’annonceur et l’éditeur ne se positionne que comme simple diffuseur d’une information. On retrouve ce format très souvent dans la presse écrite où les annonceurs payent un emplacement publicitaire pour diffuser leur publi-rédactionnnel et s’amusent bien souvent à adapter la charte graphique de l’article à celle du magazine pour que le lecteur ne se rende pas compte que c’est un article rédigé par un annonceur et non par un journaliste. C’est donc le même principe que l’on peut trouver parfois sur certains blogs.

Une différence à bien garder en tête

Vous l’aurez compris, article sponsorisé et publi-rédactionnel ne sont pas la même chose. Alors que pour l’un, le blogueur est un véritable acteur dans la campagne d’un annonceur puisqu’il rédige l’article comme il le ferait d’habitude, dans l’autre cas, le blogueur n’est plus qu’un simple diffuseur d’informations. Il faut donc bien garder cette différence en tête lorsque vous allez contacter des annonceurs pour monter un partenariat sur votre blog. Plus votre discours sera précis et donc plus vous emploierez les bons termes et plus vous aurez de chance d’être perçu comme professionnel et donc comme un blogueur sérieux. C’est ces petits détails qui peuvent le jour venu faire pencher la balance de votre côté, ne les négligez pas !

Des prix de vente différents aussi

Au niveau rémunération aussi il y a pour moi une différence. En effet, un article sponsorisé requiert un travail de votre part (vous êtes payé pour écrire sur un sujet) et l’article sera donc publié comme un article classique sur votre blog (soumis aux commentaires, présent dans le flux RSS, etc) ce qui signifie aussi que vous vous engagez en tant que rédacteur..  Un article sponsorisé est donc clairement celui qui a le plus de valeur et que vous devez vendre le plus cher. En revanche, un publi-rédactionnel peut être mis en place de deux manières différentes comme me le rappelait Jeff : soit en tant qu’article dans lequel vous allez simplement copié le contenu que l’annonceur vous fournit soit en tant que simple encart publicitaire dans lequel l’annonceur diffuse son contenu. Dans le premier cas, il s’agit là encore d’un article diffusé de manière classique et donc aussi dans votre flux RSS. Le prix d’un tel article est donc inférieur à un article sponsorisé puisque cela ne demande pas de travail de votre part mais reste plus élevé que dans le deuxième cas où vous allez louer pour une durée définie un emplacement sur votre blog suffisamment grand pour accueillir un article.

Découvrez aussi les sous-titres à télécharger

Le meilleur sous-titre français pour Game of Thrones saison 6. Le meilleur moteur de recherche de sous-titres disponibles en français et en anglais.
31 Commentaires (ajouter le vôtre)
  1. Alain

    @Jeff : qu’on soit bien d’accord, je n’ai personnellement soumis des articles aux personnes interviewées QUE quand ils étaient publiés sous la forme d’interview (suite de questions-réponse à la personne). Je suis cependant d’accord avec Al-Kanz pour dire qu’il s’agit plus d’une exception que d’une règle, et mis à l’appréciation de chaque journaliste.

    Perso, je ne soumet jamais l’article lorsque l’interview, accompagnée d’autres, sert à illustrer un article plus vaste. En outre, dans ce cas, on ne retranscrit pas exactement les propos de la personne interviewée entre guillemets, mais une phrase parfois réécrite, mais reprenant la teneur du message qu’elle a fait passer. Ceci n’a pas pour but de lui faire tenir des propos qu’elle n’a pas tenu, mais à réécrire en termes journalistiques lesdits propos. Il peut arriver que cette retranscription soit totalement infidèle et fasse passer l’inverse de ce que voulait dire l’interviewé. Auquel cas un correctif/précision/droit de réponse est susceptible d’être publié par la suite. Mais si le journaliste est un bon professionnel, c’est davantage l’exception que la règle.
    Concernant ta vingtaine d’interviews, eh bien je suis amené à penser que soit tu t’es mal exprimé, soit les journalistes ont été malhonnètes et s’ils ont fait passer l’inverse de ce que tu voulais dire dans leur article, tu peux être fonder à demander un droit de réponse.
    Mais vu les tarifs auxquels sont payés les journalistes (lié entre autres à la concurrence gratuite des blogs qui font chuter la dif), faut pas s’étonner de ce résultat. Et le jour où un blog fera la même chose que tes interviews de journalistes, je pense que tu pourras t’assoir sur ton droit de réponse…

    Sinon, je suis à 100% derrière l’avis d’Akim sauf sur un point : il arrive que les journalistes écrivent les publis. Mais dans le cadre de ménages, rémunérés en dehors de leur salaire de journaliste…

    Concernant le point déontologie-partialité, il n’y a que 2 possibilités :
    - soit on est impartial (dans ce cas, ça se confond avec déontologie)
    - soit on est partial, et il faut l’afficher en clair pour qu’on puisse estimer qu’il y ait déontologie (genre « attention, j’ai reçu du matos gratos » ou « la boîte a pris pour 6 mois de bandeaux pour que j’écrive cet article »). A défaut, le doute m’habitera toujours et je ferai moins confiance à un blog qu’à n’importe quel canard ayant pignon sur rue…

  2. Au fait, quand je dis que je comprends l’acrimonie des journalistes à l’égard des bloggeurs, ça ne va pas dire que je la partage. Loin de là.

  3. [...] nous parlons donc de publi-rédactionnel ou contrairement à l’article sponsorisé, le blogueur n’a pas à écrire lui même l’article. Si vous êtes propriétaire [...]

  4. [...] Différence entre un article sponsorisé et un publi-rédactionnel [...]

  5. Merci de souligner la subtilité de la distinction, c’est profond comme truc…

  6. La difference entre les 2 termes est bien importante publi rédactionnel ou article sponsorisé. Alors concernant les articles sponsorisés il y a 2 demarches celle des affiliateurs de mise en relation et le contact direct. Avec les affiliateur je connais la pratique puisque j’en fais un peu. Le contact direct j’ai amorcé le contact je voudrais avoir une idée sur les tarifs pratiqués pour une requête tres populaire et qui arrive en premiere position sur google ?

  7. [...] – bookmarked by 4 members originally found by firstscion on 2008-10-15 Différence entre un article sponsorisé et un publi-rédactionnel [...]

  8. marine

    Bonjour
    je suis en terminale stg et mon sujet d’étude c’est l’évolution de la publicité commerciale dans la presse. Et j’ai vu qu’il existait le publicommuniqué mais je ne sais pas ce que c’est.
    Et vous le savez-vous ?

    Merci

  9. 出会い系サイトテレクラご近所

  10. Bonjour,
    Je découvre par hasard votre site, ce qui confirme mon analyse sur la différence (la confusion !) entre vos blog et nos sites d’information. Cela me convainc que ces blogs ne sont pas des médias d’information mais des entreprises de communication qui permettent à des « blogueurs » de se rémunérer.
    Cela confirme qu’un blogueur n’est pas journaliste.
    Ce qui m’inquiète, c’est que les lecteurs internautes ne voient pas toujours la différence et peuvent être abusés par les fausses informations ou informations non vérifiées véhiculées.
    C’est pour préserver l’indispensable nécessité de maintenir la métier de journaliste dans les respect éthique de notre profession, que nous devons alerter le public sur « ce qu’est un véritable média d’information ».
    Par contre, ce principe n’a pas la prétention de s’opposer à toute liberté d’expression, à condition qu’il n’y ait pas confusion, donc escroquerie potentielle. Pour éviter cette confusion, il vous est possible d’en avertir vos lecteur dans votre page d’accueil.

    Avec mes remerciements, et « bonne route » !

    Gérard Fumex
    Journaliste
    Vice-Président du Club de le presse des Pays de Savoie

  11. Bonjour,

    J’ai un annonceur qui vient de me contacter pour mettre une bannière ou un publi-rédactionnel sur mon blog et me demande mes tarifs…

    Je sais que les tarifs varient notamment selon le nombre de visiteurs du blog mais je n’ai absolument aucune idée des fourchettes de prix…
    Est-ce qu’il y a une moyenne qui peut nous orienter pour fixer nos tarifs selon notre trafic ?

    Merci

© 2006-2017 Frédéric Cozic  
Propulsé par Wordpress sous licence Creative Commons