BeNoot vous permet de réaliser de vrais carnets de voyage 2.0

Je vous avez déjà parlé de BeNoot au travers d’une bulle de découvertes il y a quelques semaines. J’ai eu l’occasion de repasser sur leur site un peu plus en détails et une des fonctionnalités phares du concept m’a plutôt séduite. Il est donc normal que je vous la fasse partager.
 

Qu’est-ce que BeNoot ?

BeNoot est une start-up marseillaise qui propose gratuitement à ses utilisateurs de créer leur carnet de voyage et de le diffuser auprès de leurs amis. La particularité du service réside dans sa capacité à allier récit de voyage, photo et circuit sur carte. La création en elle-même est très simple et intuitive : on tape un texte, on envois sur le site tous les médias de son voyage (musique, vidéos et évidemment photo), on géolocalise ces médias sur une carte Google Maps et enfin on lie des passages de son récit aux médias.
 

Une véritable expérience utilisateur pour la consultation des carnets de voyage

La page sur laquelle les visiteurs peuvent consulter les récits de voyage m’a beaucoup plus en termes d’expérience utilisateur. En effet, le visiteur se retrouve sur un univers découpé en 3 : récit, médias (diffusés au sein du NootPlayer) et carte (Google Maps). Et ces 3 éléments sont tous interconnecté. Par exemple, en cliquant sur un lien du récit on visualise la photo correspondance et le lieu où elle a été prise sur la carte. Et cela dans tous les sens, on peut cliquer sur une photo ou sur la carte directement. L’utilisateur de BeNoot qui prend le temps de bien rédiger son récit peut dès lors recréer complètement son voyage de bout en bout en faisant partager à ses proches les meilleurs moments. Notons au passage le très agréable lecteur de médias, le NootPlayer, qui permet de se balader entre les différents médias, de les réarranger à la main à sa convenance,etc. Un beau composant. Cette interaction/interactivité vaut la peine d’être mise en avant et je vous invite à tester cet exemple de récit de voyage à New York.


 

Il reste encore des progrès à faire bien sûr

Après avoir été en beta fermée, le service est maintenant ouvert au public mais reste en beta. Au niveau de la base de données et du nombre de récits, je pense que comme tout jeune service il manque un peu de contenu mais l’équipe de BeNoot semble bien travailler dans ce sens.
On regrettera la présence trop intrusive de publicité en tout genre. Je suis d’accord que la publicité peut être un bon moyen de monétiser un service mais je suis d’avis que cela ne doit arriver que dans un second temps quand le service arrive à maturité fonctionnellement et possède une communauté importante. De plus, je ne pense que les revenus actuels vaillent la peine de polluer l’écran et donc l’expérience de l’utilisateur.
En ce qui concerne la page de présentation d’un récit, je suis fan du concept vous l’aurez compris. Néanmoins, je pense que celui-ci peut encore être amélioré au niveau son interface. Les liens du récit pour comporter de discrets pictos précisant quel type de média se cache derrière. On pourrait aussi imaginer un modèle où la carte est le point d’entre principal du récit avec le parcours qui défile, les médias qui se jouent directement dans la carte et pourquoi pas une synthèse vocale qui lirait le récit. Enfin de manière plus poussée, je pense que le NootPlayer devrait intégrer le récit et la carte pour unifier encore plus le récit et la carte aux médias. Voilà quelques remarques, on peut en imaginer d’autres.
 

En conclusion

Derrière un concept intéressant (le partage de carnet de voyage), BeNoot a su créer une expérience utilisateur particulière en agrégeant de manière pertinente différentes briques du 2.0. Un récit de voyage ne permet jamais de partager toutes les émotions et moments vécus lors de ce voyage mais les carnets de voyage de BeNoot recréent un univers convivial où un récit de voyage devient une ballade dans les souvenirs de quelqu’un. Continuez jeune pousse, continuez…

Découvrez aussi les sous-titres à télécharger

Trouver le sous-titre français pour The Walking Dead saison 6. Il n'y a pas meilleur manière de trouver un sous-titre rapidement et de le télécharger rapidement.
© 2006-2017 Frédéric Cozic  
Propulsé par Wordpress sous licence Creative Commons